Promenade à Saint-Nicolas-de-la-Grave et découverte de la réserve ornithologique (Tarn-et-Garonne)

Nous avons profité des derniers rayons de soleil pour aller visiter le village de Saint-Nicolas-de-la-Grave, situé à l’ouest du département, à dix kilomètres de Castelsarrasin. En été, le village est prisé des vacanciers pour sa base de loisirs. En automne, il promet d’autres passe-temps.

Saint-Nicolas-de-la-Grave, c’est d’abord un joli coeur de village avec ses arcades ou « cornières », son église en briques et sa halle. L’église date du XIII ème siècle et a été reconstruite aux XVIème et XVIIème siècle après avoir été partiellement démolie pendant les guerres de religion. La halle actuelle est venue remplacer l’ancienne en 1898. Située en face de l’entrée de l’église, il s’agit de la place du marché qui se tient le lundi matin. A quelques pas de la halle, vous trouverez le musée gratuit Lamothe-Cadillac, ouvert tous les après-midi pendant l’été et à la demande le reste de l’année (se rendre à l’Office de tourisme). Il s’agit d’une maison en briques rouges où est né Antoine Laumet (dit Antoine Lamothe-Cadillac) en 1658. Au service de Louis XIV, Lamothe-Cadillac devint gouverneur de la Louisiane et avec quelques soldats, il construisit le site de la future ville de Detroit en 1701. Il finit sa vie comme gouverneur de Castelsarrasin où il mourut en 1730. Pour la petite histoire, la fameuse voiture Cadillac tire son nom de l’enfant du pays. C’est General Motors, implantée à Detroit, qui décida de lui rendre hommage de cette manière en 1902.

 

Saint-Nicolas-de-la-Grave église en brique halle

 

Lamothe-Cadillac musée hommage brique rouge culture

 

Le village possède également d’autres sites remarquables, à commencer par le Château Richard Coeur de Lion dans lequel la mairie s’est installée. Des vestiges gallo-romains sont aussi identifiables à Saint-Nicolas-de-la-Grave. Sûrement l’occasion d’une autre visite.

Nous nous sommes également promener au plan d’eau situé sur le même site que la base de loisirs. Le plan d’eau d’une surface de 400 hectares se situe au confluent du Tarn et de la Garonne. Dans l’eau, on trouve des brêmes ou des sandres. Ce jour-là, les pêcheurs étaient nombreux. Il s’agit également d’une réserve ornithologique très importante, la plus grande du Sud-Ouest. Presque deux cents espèces d’oiseaux ont été recensées. Parmi elles, essentiellement des goélands, hérons et sternes. Un observatoire des oiseaux est mis à disposition de ceux qui le souhaitent, à condition de demander la clé à la base de loisirs. En partant de l’embarcadère, nous avons marché deux bonnes heures. Le chemin se trouve à la lisière d’un sous-bois, ce qui rend la balade particulièrement agréable. Et nous nous sommes laissés bercés par le bruit des oiseaux présents ce jour-là sur le plan d’eau.

 

promenade sous-bois chemin plan d'eau nature

 

promenade sous-bois chemin plan d'eau nature bateau

 

Le petit plus de la promenade a été, selon moi, la présence de vergers. Les tapis de feuilles mortes à proximité des pommiers rendaient l’atmosphère particulière. Une belle carte postale automnale. Pour revenir aux fruits, le Tarn-et-Garonne est le premier département français de la pomme et représente pas moins de 75% du verger régional. Un climat propice aux fruits et légumes (dans le département, on trouve également des prunes et melons du Quercy) mais aussi aux balades.

 

vergers tarn-et-garonne nature promenade pomme

 

Pour contacter l’office de tourisme de Saint-Nicolas-de-la-Grave : 05.63.94.82.81 ou stnicolas.officedetourisme@wanadoo.fr

Laisser un commentaire