Un développement très personnel, en quoi est-ce un roman inspirant ?

Le rayon développement personnel ne désemplit pas. Chaque jour, un professionnel (coach, psy…) vient apporter son livre à l’édifice du « vivre heureux ». Mais déjà, existe-t-il vraiment un ouvrage pour échapper à la dépression et transformer sa vie pour la rendre plus belle ? C’est exactement ce que dénonce Sabrina Philippe dans son livre Un développement très personnel. Bien connue des téléspectateurs de France 2 pour ses interventions dans l’émission Toute une histoire de Jean-Luc Delarue, cette psychologue de métier nous livre un roman à la fois passionnant et riche en enseignement. Parce que notre vie nous appartient, il est temps de retourner à l’essentiel. Découvrez toutes les bonnes raisons de ne pas lâcher ce bouquin. En même temps, une fois commencé, il est difficile de le reposer.

Sophia, une coach à qui tout réussi avant la fin de son monde

Le personnage principal de ce roman Un développement très personnel s’appelle Sophie. Mais pour faire plus sympa et échapper à son histoire familiale, cette cinquantenaire toute pimpante a rajouté un « a » à son prénom.

Sophia est donc une ancienne journaliste, maman d’un garçon qu’elle a élevé seule avant de rencontrer Paul. Puisque son mari est riche, elle se laisse entretenir un temps avant de trouver sa voie. Et ce qui était au départ une manière de combattre l’ennui se révèle un marché très lucratif. Sophia devient donc coach à succès et auteur de best-seller sur le développement personnel.

Belle et mince, élégamment habillée de blanc, elle incarne à la perfection la réussite et le bonheur. Mais à quel prix ? Son fils unique est parti vivre aux Etats-Unis et ils n’ont pas beaucoup de contact. Et avec son mari, la communication est absente.

Bref, vous l’aurez compris, Sophia renvoie l’image d’une femme entrepreneure radieuse. Mais tout cela n’est qu’illusion… Et d’ailleurs, le retour à la vraie vie prend des allures de fin du monde pour la coach.

Quand le big bang connait un développement très personnel

De retour d’une croisière où elle a donné des conférences, Sophia retrouve la maison conjugale vide de toute occupation. Son mari ne lui a rien laissé. Enfin si, un bouquet de roses blanches accompagné d’un mot énigmatique.

Sophia se retrouve seule et ruinée, avec son chiot Chamane. Du jour au lendemain, elle devient l’ombre d’elle-même, incapable de redonner des conférences. Comment prêcher la bonne parole lorsque l’on est soi-même au bord du gouffre ? Le développement personnel connaît ses limites…

Heureusement, il reste des élans d’humanité. Pierre, le psy de l’hôpital lui tend la main pendant qu’un couple de retraités normand lui propose le gîte et le couvert pour une durée indéterminée. Là bas, au fin fond de la campagne, Sophia va apprendre à se réconcilier avec la petite fille malmenée qu’elle a été. Un retour aux sources salvateur quand on ne se connaît finalement pas. Le meilleur des voyages, n’est-ce-pas celui qui nous révèle ?

Un roman, un développement très personnel

Mais pourquoi ce roman de développement personnel a-t-il autant résonné en moi ? Et pourquoi, suis-je quasiment sûre qu’il trouvera son public dès sa parution en mars 2020 ?

D’abord, parce qu’il s’agit d’un roman bien écrit. Simple et agréable à la lecture, ce livre permet de s’évader. Et en même temps, il y a juste ce qu’il faut d’ingrédients pour que le récit tienne la route et nous émeuve. Car oui, j’avoue, j’ai eu parfois la larme à l’œil. Ainsi, une relation amoureuse se tisse subtilement pendant qu’une histoire d’amitié durable s’installe. Sans oublier les enfants qui tiennent une place importance dans ce récit. Il s’agit alors de les « réparer ».

Quant au chiot Chamane, il ne fait pas dans la figuration. Ce personnage de premier plan rappelle combien la présence d’un animal à ses côtés rend plus fort. D’ailleurs, Sabrina Philippe, l’auteur d’Un développement très personnel, est l’initiatrice de thérapies assistées par l’animal.

Enfin, il y a bien sûr la nature en toile de fond. Mais plus qu’un décor, n’est-elle pas en réalité un personnage comme les autres ? A sa manière, elle permet la renaissance, le retour à l’essentiel et la réconciliation avec soi-même. Ceux qui affectionnent la marche, la promenade, la randonnée comprendront.

Ce qu’il faut retenir d’un développement très personnel de Sabrina Philippe

Il y a des livres qui vous marquent plus que d’autres. Sans être une grande adepte du développement personnel sous toutes ses formes, j’aime des romans comme ceux de Laurent Gounelle ou d’Agnès Martin-Lugand, dans une autre mesure. On apprend en même temps que les personnages. A travers les lignes, on décèle l’enseignement.

Dans Un développement très personnel, il y a aussi une part spirituelle qui m’a déroutée, au début. Mais au final, cela rend le livre encore plus intéressant avec un regard éclairé sur la religion. L’idée, c’est vraiment que notre vie nous appartient. C’est à nous de trouver nos propres réponses, d’être éveillé. Lire des livres sur le développement personnel ne suffit pas pour se révéler. Oubliez (pour un moment) tous ces bouquins sur le lâcher prise, la confiance en soi, la parentalité positive…

Publié aux éditions Flammarion, le roman Un développement très personnel de Sabrina Philippe m’a donné envie de découvrir les autres textes de la psychologue. Parmi eux Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part ou Et que nos âmes reviennent…. Les avez-vous lu ?

 

Et si vous aimez les livres inspirants, je vous conseille Héros ordinaires de Catherine Siguret, éditions Allary.

 

2 réflexions au sujet de « Un développement très personnel, en quoi est-ce un roman inspirant ? »

  1. J ai terminé il y a peu « Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part ».
    Ce livre a fortement résonné en moi. Il y est question de l amour. Il existe sous différentes formes, ressenti de différentes manières, à différents degrés. J y ai trouvé des réponses à mes questions. Je vis cet amour si particulier dont il est question. Et ça déroute, on se perd face à ce que l on peut ressentir. J ai cru devenir folle. J ai été rassurée. Voilà pourquoi j ai énormément apprécié cette lecture. D autant plus que c est très bien écrit. J ai facilement pu imaginer les personnages et l environnement dans lequel ils évoluaient et surtout j ai très bien perçu ce qu ils pouvaient ressentir. C est une très belle histoire qui ne laisse pas indifférent…
    Merci pour votre retour sur le nouveau livre de Sabrina Philippe, cela m a donné encore plus envie de lire le reste de ses œuvres !

    1. Bonjour Cindy. Merci pour votre joli retour sur cette critique. En effet, une fois que l’on a découvert un livre de Sabrina Philippe, il est difficile d’en rester là.

Laisser un commentaire