Sophrologie jeune maman : en quoi la discipline peut vous aider

En tant que jeune maman, je ressens inévitablement le cumul du stress et de la fatigue. Cela se manifeste d’un point de vue physique avec des maux de tête récurrents et des problèmes de dos. Et côté mental, il y a de la nervosité dans l’air. Sans compter sur un manque de patience au quotidien… Bref, il était temps que je fasse quelque chose pour rééquilibrer ma santé. Et parce qu’il est important de prendre soin de soi en tant que jeune maman, je me suis dit « et pourquoi pas la sophro ? ». J’ai donc testé une séance de sophrologie jeune maman pour m’apporter du bien-être. Je vous livre mes premières impressions.

Sophrologie jeune maman : à quoi ça sert ?

Mon expérience de la sophrologie se résumait à une séance bien-être chez ma sage-femme. Et ce, afin de préparer la naissance de mon bébé et l’accouchement sans péridurale.

Lorsque j’ai franchi le cabinet de ma sophrologue, j’étais donc totalement novice en la matière. Et  sans aucun a priori, ce qui est parfois une excellente chose pour mieux découvrir de nouvelles expériences.

La séance de sophrologie jeune maman a débuté par un entretien au cours duquel j’ai parlé de moi. En effet, pour que les séances portent leurs fruits, il faut se fixer un objectif. Le mien ? Etre plus zen au quotidien et relâcher la pression. Plus facile à dire qu’à faire, on est bien d’accord ! Mais cela vaut le coup d’essayer pour obtenir une meilleure harmonie familiale. Une maman épanouie, c’est aussi un enfant plus heureux et un papa soulagé.

Comment se déroule une séance de sophrologie pour jeunes mamans ?

Après l’entretien, la séance de sophrologie jeune maman s’est poursuivie avec des exercices de respiration. Je ne suis pas spécialement fan de ce genre de choses. Cela me rappelle l’école et les cours de sport. Mais, ces exercices inspirés du yoga s’avèrent nécessaires pour se préparer à la visualisation.

Donc, ces exercices préliminaires ont pour objectif d’apprendre à se détendre. Mais aussi à chasser les mauvaises ondes : stress, nervosité, appréhension, idées néfastes, pessimisme, charge mentale, peur de ne pas y arriver... La liste est longue. Toutes les jeunes mamans ont leur propres démons dont il faut se débarrasser pour vivre plus sereinement.

Puis, vient le tour de la visualisation. Il s’agit d’un exercice proche de lhypnose. Mais ne vous inquiétez pas, la sophrologue ne m’a pas endormie. Non, j’étais juste bien vautrée sur son fauteuil en cuir avec une couverture chaude sur les jambes. L’idée, c’est alors de prendre conscience de son corps et de s’oublier. On se trouve  dans un formidable nuage, entre éveil et endormissement. Au début de la séance, la professionnelle m’a demandé quelle était mon refuge mental. Dans quel endroit ai-je envie d’aller pour me ressourcer ? A partir de ma réponse, la sophrologue jeune maman m’a fait voyager en pensée. C’était doux…

Avis sur la sophrologie après la naissance d’un enfant

Je vais être sincère, ce n’est pas en une séance individuelle que je me suis calmée du jour au lendemain. Il faut persévérer et faire preuve de rigueur. Une fois chez soi, il faut s’appliquer à refaire les exercices de respiration et de visualisation. Mais je crois vraiment que cela vaut le coup d’essayer pour repartir sur des bases saines.

La sophrologie jeune maman est pour moi une réponse positive à la fatigue, au stress et à la nervosité. Mais en cas de burn out parental, mieux vaut consulter un médecin et se faire aider par la famille, même si elle habite loin. Car non, le sophrologue n’est pas un docteur. Il s’agit d’une alternative douce pour se prémunir contre la dépression. Et se remettre en question, se débarrasser de tout ce qui nous pollue. 

D’ailleurs, outre la sophrologie jeune maman, la discipline est conseillée en cas de difficultés personnelles (deuil, sensation d’échec, épuisement mental, besoin de se recentrer…). Et même les jeunes enfants à partir de trois ans peuvent trouver en la sophrologie un moyen d’évacuer leur énervement. A ce propos, je vous conseille Je suis vexé d’Aurélie Chien Chow Chine, aux éditions Hachette Enfants (série Les émotions de Gaston).

Une réflexion au sujet de « Sophrologie jeune maman : en quoi la discipline peut vous aider »

  1. Cest un bel article…vous avez parfaitement compris ce que j essaye de transmettre à mes clients…Ravie que cela vous ait plu😊 J utilise les livres dont vous parlez avec les tout petits ils sont effectivement très efficace 😉

Laisser un commentaire