Laissons nos enfants avancer à leur rythme, pas de comparaison !

Je ne suis pas une spécialiste de la petite enfance, mais seulement une jeune maman soucieuse du bien-être de mon loulou. Et parfois, je constate des choses qui me déplaisent fortement dans notre société actuelle. Loin de moi l’idée d’insinuer que c’était mieux avant. Cela ne sert à rien de comparer des époques qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Mais, je voudrais simplement consacrer un article à ma pensée : « Laissons nos enfants avancer à leur rythme ». Pourquoi faut-il toujours comparer les gamins entre eux ? A quoi cela sert-il de mettre la pression aux jeunes parents et aux enfants ? Au lieu de nous focaliser entièrement sur les prouesses de nos bambins (bien sûr que c’est normal d’être fier de nos progénitures !), pourquoi ne pas nous « contenter » de les rendre heureux ? Etre happy dans une société en plein chaos, c’est super, non ?

Mon bébé ne parle pas, est-ce inquiétant ?

Comment m’est venue l’idée de cet article de blog ? Je ne me suis pas levée un matin en me disant « tiens, je vais rédiger quelques mots sur ce sujet-là ». Non, cela m’est apparu nécessaire de manière progressive. Je vous explique : mon bébé de 21 mois ne parle pas encore. Au début, j’étais comme toutes les autres mamans, à me demander s’il n’y avait pas quelque chose qui clochait chez mon enfant. Problème d’oreille ? de langue ? de compréhension ? d’éveil ? Mon loulou entend et comprend tout ce qu’on lui dit et ne semble pas accuser un quelconque retard. Alors ?

Et si plutôt j’arrêtais de le comparer avec les autres ?!

Alors, je n’ai pas trouvé la raison de ce mutisme partiel. Je l’ai déjà entendu prononcer des mots et suis donc convaincu qu’il est tout à fait capable de parler. Ensemble, nous regardons beaucoup de livres car il adore ça, nous chantons des comptines et nous lui parlons beaucoup, aussi. Je sais très bien qu’à cet âge-là, certains bébés parviennent à tenir de vraies conversations (j’exagère un peu, mais l’idée est là) pendant que d’autres petits chéris se limitent à quelques bafouilles. Je vais vous dire quelque chose que vous savez déjà : tous les enfants progressent de manière différente et se développent également de façon différente. Alors, à quoi bon les comparer en matière de langage ?

Ouais, et je le laisse être celui qu’il est parce qu’il est formidable comme ça !

Depuis, j’ai compris qu’il s’avérait totalement inutile de mettre la pression à mon fils. Il parlera lorsqu’il en ressentira le besoin. Pendant ce temps, il progresse sur d’autres terrains, et notamment celui de la motricité. Il adore grimper partout, bouger dans tous les sens, utiliser sa draisienne à la maison comme dans le jardin. Il n’arrête jamais ! Mais c’est lui, sa personnalité, et en tant que maman, je me dois de la respecter entièrement. Parfois, je lui dis gentiment de se calmer un peu, bien sûr. Cependant, au-delà de ça, je préfère lui laisser le temps d’explorer son être et de devenir qui il est vraiment. Alors, oui, il ne parle pas encore, mais ça viendra.

Et puis qu’on arrête un peu avec cette expression « parler comme un livre ». Un livre ça ne parle pas.

 

Laisser un commentaire